Faire un safari en Tanzanie : une bonne idée ?

Vous avez l’âme d’un aventurier ? Vous souhaitez faire face aux prédateurs les plus redoutables qui peuplent notre planète tels que les lions, les guépards ou encore les rhinocéros ? Avez-vous pensé à visiter la Tanzanie ? Cette région du globe située au Sud de la corne de l’Afrique demeure, à ce jour, l’un des endroits naturels les plus incroyables au monde.

En effet, le parc du Serengeti est, sans aucun doute, le plus grand écosystème qui a été préservé sur la planète Terre. Celui-ci couvre non loin de 25 000 km2 et abrite des espèces de mammifères sauvages avec une diversité et une richesse que vous n’imaginez même pas. Ce n’est d’ailleurs pas pour rien que le parc du Serengeti est inscrit au Patrimoine Mondial de l’humanité.

Gros plan sur le Parc national du Serengeti

La Tanzanie regorge de trésors naturels, en premier lieu duquel ses vastes plaines qui ont été fertilisées par le passé – on parle ici de millions d’années – par les cendres volcaniques peuplant la région.

Aussi, ce sont ces vastes plaines herbeuses riches en sels minéraux qui permettent aux animaux sauvages tels que les zèbres ou les gnous de se nourrir et de mettre bas dans cet espace naturel propice à la vie.

Mais, cette région de la Tanzanie n’est pas uniquement constituée de plaines herbeuses. En effet, en visitant les plaines du parc du Serengeti, vous aurez l’occasion de découvrir de tout autres paysages, tout aussi merveilleux, telle que la savane arborée qui est située dans le centre du parc, telles que les forêts dans le corridor Ouest ou encore telles que les collines boisées au Nord.

Aussi, il ne fait donc aucun doute que votre séjour en Tanzanie sera un voyage inoubliable. Non seulement vous aurez l’opportunité de découvrir des paysages magnifiques tous plus différents les uns que les autres, mais vous aurez également l’opportunité de côtoyer des animaux sauvages, tout en observant le processus de migration de deux millions d’herbivores, comme, par exemple, celui des gnous.

Quand visiter le parc national du Serengeti ?

Selon la saison que vous aurez choisie pour visiter la région du parc national du Serengeti, votre séjour sera plus ou moins intéressant à suivre. Ainsi, vous pourriez éviter la saison des pluies que l’on retrouve aux mois de novembre, mars et mai si vous avez horreur de celle-ci.

visiter le parc national du Serengeti

Cependant, vous vous passeriez alors de l’opportunité de découvrir de vos propres yeux émerveillés des naissances d’animaux sauvages dans leur état naturel car ces mois sont effectivement les mois de l’année où les animaux sauvages mettent bas.

Que dire de la visite du Sud-Ouest du parc du Serengeti ou la région du Ndutu ? Optez pour un séjour et un safari durant les mois de février et mars puisque c’est durant cette période de l’année que les troupeaux d’animaux sauvages se retrouvent dans les plaines avec leurs petits.

Le centre du parc national, quant à lui, sera, de préférence, visité à partir du mois d’octobre jusqu’au mois de décembre. C’est durant ces mois que les migrations ont lieu.

Enfin, concernant la visite de la partie Ouest du corridor, les meilleurs mois de l’année pour ce faire seront situés du mois d’avril jusqu’au moins de juin. C’est à cette occasion que vous pourrez, en effet, admirer les traversées de la rivière des crocodiles. Un spectacle saisissant !

Pour plus de précisions sur le sujet important de saisonnalité, nous vous invitons à visiter le site https://www.voyage-afrique-est.fr/tanzanie/.

Quid de l’accessibilité au parc national du Serengeti ?

visiter le parc national du Serengeti

Tout d’abord, sachez que le parc national du Serengeti est tellement vaste, que vous serez moins exposé à l’afflux des touristes comme cela peut l’être durant les périodes de l’année de pleine saison dans le cratère du Ngorongoro.

L’avantage donc est que vous serez plus proche de la nature et plus en communion avec la faune et la flore qui vous entoure ! C’est bon à savoir, n’est-ce pas ?

Quant à l’accès en lui-même du site, celui-ci se passe sans problème particulier. Comptez environ trois heures de route depuis Arusha et deux heures supplémentaires pour le safari sur les pistes du parc national du Serengeti.

N’oubliez pas, au cours de votre séjour, si vous en avez l’opportunité et le temps, de visiter les régions du Ngorongoro, le parc de Tarangire ou encore celui du Manyara. Cela sera d’autant plus de souvenirs inoubliables que vous pourrez emporter avec vous.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.