Le Panama, et pourquoi pas ?

Le Panama, et pourquoi pas ?

Plage Panama Islas San Blas

Source : Wikimédia

Le Panama n’est pas le premier pays d’Amérique latine auquel on pense en premier à visiter, et de loin. De nombreux touristes et backpackers préfèrent sillonner les pays d’Amérique du Sud, de la Colombie à l’Argentine en passant par le Pérou, sans jamais franchir la frontière entre la Colombie et le Panama.

Il est vrai que celle-ci nécessite obligatoirement de prendre l’avion ou le bateau, tout accès par la route entre les deux pays étant impossible. Et même pour les voyageurs en Amérique centrale, le Costa Rica ou le Guatemala sont bien plus populaires que le Panama. Il est donc temps de redorer le blason de ce pays qui a beaucoup à offrir.

Toute visite au Panama commencera forcément par la capitale, Panama City, certainement la plus moderne de toutes les villes du continent. Avec son quartier des affaires aux multiples gratte-ciels rappelant l’horizon de Miami, ou sa belle promenade longeant l’océan Pacifique, Panama City est une ville agréable et neuve.

Mais elle dispose aussi de quartiers bien plus anciens, dont un centre historique classé au patrimoine de l’UNESCO, ou un marché aux poissons des plus authentiques et dépaysant. Ce mélange entre modernité et tradition fait de Panama City une ville inévitable, et regorgeant de nombreuses activités et choses à faire.

Ville Panama

Source : Wikimédia

Non loin de la ville se trouve la principale raison pour laquelle ce pays est connu, et qui lui donne toute sa prospérité et sa richesse : le fameux canal de Panama. Une visite dans le musée du canal sera des plus instructives et, si l’on ne peut dire que ce soit une beauté architecturale, cela reste un miracle de l’homme de pouvoir réaliser de tels travaux, et voir les gigantesques cargos le traverser est toujours une expérience unique.

Mais pour trouver les plus belles richesses du Panama, c’est un peu plus loin de la capitale et des villes en général qu’il faut aller. Et la plus splendide d’entre elles est sans aucun doute l’incroyable archipel des San Blas, dans la mer des Caraïbes. Près de 400 îles, certaines à peine plus grandes qu’un terrain de basket, et la plupart inhabitées, toutes recouvertes de palmiers et de cocotiers et d’un sable blanc plongeant dans une eau translucide et sans la moindre vague : voilà votre panorama.

C’est aussi le meilleur spot de tout le continent pour observer sans effort les poissons tropicaux, mais aussi raies et dauphins. En plus de ces îlots aux allures de carte postale, visiter les San Blas veut aussi dire rencontrer le peuple indigène des kunas, très différents du reste des Panaméens, car toujours plongés dans leurs traditions centenaires d’hospitalité.

Plage Panama

Source : Wikimédia

De l’autre côté du pays, donc sur la côte Pacifique, on trouve là le paradis pour les surfeurs, aussi bien professionnels que débutants. Un très bon exemple est la plage Venao, coupée du reste de monde, et seulement bordée de quelques auberges et restaurants, cette plage en arc de cercle entourée par deux falaises est l’hôte de compétitions internationales aussi bien que le parfait endroit pour s’initier au surf, car les vagues sont proches de la perfection, tout comme la météo et le paysage.

Mais il n’y a pas que la plage au Panama, loin de là. Outre la jungle, au sud, plus difficile à atteindre, il y a aussi les montagnes au centre qui laissent entrevoir de nombreuses randonnées superbes, entre cascades, rivières, oiseaux légendaires et volcans. Une des plus fameuses est l’ascension du volcan de Boquete, qui se commence à minuit afin d’arriver au sommet juste pour le lever du soleil qui offre alors un panorama exceptionnel et, si le ciel est parfaitement dégagé, le seul point au monde permettant d’apercevoir à la fois le Pacifique et l’Atlantique.

panama tropical

Source : Pxhere

Le Panama a donc de quoi ravir aussi bien les fans d’aventure, d’histoire, de sport, de bronzette que de nature. N’hésitez donc pas à y faire un tour, le pays étant en plus un des plus diversifés de toute l’Amérique latine.