Lutter contre le « jet lag »

Lutter contre le « jet lag »

Voyager d’un pays à un autre peut être fatiguant, notamment si la distance parcourue est éloignée. A cela s’ajoute les fuseaux horaires qui varient selon la destination. Il n’est vraiment pas facile de gérer tout cela d’autant que le décalage horaire va perturber notre horloge biologique qui gère l’alternance jour/nuit. Or, personne ne voudrait sentir ce mal-être après des vacances bien méritées à l’autre bout du monde. Rappelons toutefois qu’un court séjour n’est pas en mesure de bouleverser complètement vos habitudes. En revanche, il est impossible d’y échapper pour un séjour plus long. Pour faire face au jet lag, voici quelques astuces qui ont réussi à un grand nombre de voyageurs.

Se préparer au préalable

Natural-Jet-Lag-Solution

Vaut mieux prévenir que guérir disait un dicton. Pensez donc à adopter des mesures préventives pour limiter les effets du décalage horaire. Il s’agit de bien se préparer et de se reposer autant que possible, quitte à faire une sieste l’avant-veille du jour de départ. En même temps, hydratez-vous plus que d’habitude et surtout, évitez de consommer des excitants susceptibles de perturber votre sommeil. Dans l’idéal, prendre un vol de nuit pour dormir au cours du voyage permet de combattre l’insomnie ou d’arriver à destination en soirée pour pouvoir se reposer.

En préparant vos prochaines vacances, dès que la destination a été fixée, il ferait mieux de s’adapter théoriquement au futur nouvel horaire, à moins que ce soit un voyage de dernière minute. A commencer par décaler son heure de sommeil quelques jours avant le départ. Par exemple, si vous vous envolez pour l’Asie, il va falloir se coucher plus tôt le soir. A l’encontre, pour une destination comme l’Amérique, il faudrait retarder son heure de sommeil et commencer sa journée plus tard. Dans tous les cas, les spécialistes suggèrent d’éviter de cumuler le sommeil en retard qui n’est guère favorable à l’adaptation au décalage.

IMG_0903

Adopter une mode de vie sain

Pour que le vol soit confortable, essayez de vous reposer. Dans le cas où vous ne parvenez pas à dormir, les somnifères sont à proscrire. Mangez léger en évitant les repas copieux susceptibles de jouer des tours à votre estomac. En tout cas, l’alcool et le café sont à bannir. A votre arrivée, continuez ce régime en préférant les repas riches en apport nutritionnel. Bref, l’adaptation n’a rien de bien compliqué à condition de suivre ces conseils.