Comment éviter certains désagréments liés à l’altitude en avion ?

Quand vous voyagez en avion, vous éprouvez peut-être des troubles liés à l’altitude. Si c’est le cas, voici quelques conseils que vous pourrez mettre en pratique, lors de votre prochain vol, pour tenter d’en venir à bout et ainsi vous sentir plus à l’aise dans les airs.

Eviter les désagréments liés à l'altitude

Les jambes lourdes

C’est un phénomène tout à fait normal quand on reste assis pendant plusieurs heures sans bouger. Le sang stagne et par conséquent la circulation se fait beaucoup plus difficilement : c’est alors que la sensation de lourdeur s’installe.

La solution consiste à marcher dans l’avion dès que les premiers signes de gêne apparaissent voire au mieux un peu avant si cela vous est possible.

Sinon, tout en restant assis, vous pouvez essayer d’effectuer quelques petits exercices d’assouplissement pour soulager vos chevilles en les faisant tourner dans un sens puis dans l’autre. Portez des vêtements amples et éventuellement des bas de contention, surtout si vous devez effectuer un long courrier.

La nausée

Mêmes si elles sont minimes, les vibrations et les turbulences perturbent l’oreille interne qui est responsable de l’équilibre. De plus, la peur de l’avion peut accroître d’autant plus votre malaise.

Le bon réflexe est de ne pas partir l’estomac vide ou au contraire trop rempli. Pendant la montée, évitez de lire et regardez plutôt droit devant vous. Ne prenez pas de boissons gazeuses ni d’alcool.

Le mal aux oreilles

Comme il est soumis aux variations de pression atmosphérique, le tympan se déforme plus vite et il ne vibre plus. La trompe d’Eustache, qui est chargée de rééquilibrer les pressions, ne joue alors plus son rôle.

Pour éviter ce désagrément, fermez la bouche, pincez-vous le nez et soufflez durant la montée et la descente. Ensuite, pensez à mâcher un chewing-gum.

Pour les tout petits, donnez-leur un biberon puisque la succion ouvre les trompes d’Eustache.

Les yeux secs

Dans l’avion, l’air est très sec en raison de l’altitude mais aussi de la climatisation. Si vous portez des lentilles de contact, vous ressentez peut-être une gêne oculaire étant donné que vos yeux peuvent s’irriter d’autant plus.

Pour pallier cette gêne, emportez du sérum physiologique pour pouvoir hydrater vos yeux dès que le besoin s’en fait sentir. Au pire, si cela ne suffisait pas, il vaudrait mieux enlever vos lentilles avant de prendre l’avion et mettre vos lunettes de vue.

En espérant que ces solutions pourront vous aider à appréhender plus sereinement votre prochain voyage. Alors bon vol !