Le Chili du désert d’Atacama au cap Horn : la terre de tous les extrêmes

Le Chili du désert d’Atacama au cap Horn : la terre de tous les extrêmes

Le Chili, c’est 4.300 km du nord au sud, sur la côte ouest du continent sud-américain, bordé entre l’Océan Pacifique à l’occident et la Cordillère des Andes à l’Orient. Il offre en son vaste territoire une palette de paysages incroyable qui comprend des déserts de sel et de sable, des lacs, des monts de plus de 7 000 m d’altitude, des geysers, des lagunes aux multiples couleurs, des volcans, des glaciers, des îles, des parcs naturels…. La liste est longue.

Dans le Sud du Chili, on fait la rencontre de la mythique Patagonie australe ! Ses glaciers grondants, ses gigantesques champs de glaces, ses petits villages coloniaux isolés, les fjords qui l’émaillent en centaines d’îles. Cette beauté sauvage est aujourd’hui protégée grâce à de nombreux parcs nationaux et réserves parmi lesquels les parcs de Torres del Plaine et de Laguna San Rafael, ou les réserves de Lago las Torres Lago Carlota, Lago Rosselot et Cerro Castillo. Les amateurs de Nature et de grand air trouveront dans cette région leur bonheur !

Atacama, Chili

Dans le Nord du pays au contraire, point de végétation de luxuriante ou de glaciers mais une vaste région désertique. Le grand désert d’Atacama est le plus aride et le plus élevé de la Terre. Les paysages lunaires de la région offrent une variété de singularités époustouflante, avec par exemple la Cordillère de Sel, les geysers du Tatio, les vallées de la Mort et de la Lune, le parc national de los flamencos, ou bien encore les salars d’Atacama, de Tara et de Aguas Calientes. Un des bijoux les plus précieux que renferme ce coffre au trésor, réside dans le petit village de San Pedro de Atacama.

Situé plus précisement à proximité des frontières avec l’Argentine et la Bolivie, dans la IIIème région d’Anfotagasta, ce beau village de 5 000 habitants se perche à 2 438 mètres d’altitude. Ses jolies petites ruelles, ses petites places pavées, ses maisons en adobe et sa belle église de San Pedro, ce joyau d’architecture coloniale avec sa charpente en bois de caroubier et de cactus, classé au patrimoine national. Sa situation géographique en bordure du désert d’Atacama, fait de San Pedro de Atacama le point de chute et l’étape idéale pour découvrir cette région magnifique et tous ses atours.

Pour citer un dernier exemple d’excursion remarquable à entreprendre dans ce Chili de tous les impossibles, on peut évoquer la mystique île de Pâques. Cette île triangulaire de 170 m2, située à 3 700 km des côtes chiliennes, ou plus exactement à 27°09 Sud de latitude et 109°10 Ouest de longitude, est mondialement connue pour les centaines de statues moais qui y sont mystérieusement disséminées. Rapa Nui ( la grande lointaine) , comme on la surnomme localement, est l’île la plus orientale de Polynésie et avec une population de 4 000 habitants, c’est l’une des terres habitées les plus reculées au monde. Ses traditions et son patrimoine culturels sont protégés et perpétués avec ferveur par les locaux qui sont en grande partie, de descendance directe par rapport aux peuples autochtones d’origine. L’île de Pâques et son patrimoine culturel sont par ailleurs classés au patrimoine mondial par l’UNESCO.

Enfin, la région centre du Chili offre à la fois la perle du Pacifique, Valparaiso, la bouillonnante capitale Santiago, ou la route des vins chiliens : de nombreux séjours entre nature et culture sont possibles.

Pour préparer votre voyage sur mesure au Chili ou pour plus d’information sur le pays, rendez-vous sur le site internet de l’agence de voyage franco-chilienne Chile Excepcion. Un guide de voyage complet vous y attend : http://www.chile-excepcion.com/.