Mons : la capitale européenne de la culture 2015

Mons : la capitale européenne de la culture 2015

Chaque année, l’Union Européenne attribue le titre de capitale de la culture à une ville européenne. Cette année, il revient à Mons en Belgique, cette ancienne région minière au beffroi gothique. Pour être digne de ce nom, la ville compte ouvrir cinq musées à partir du mois d’avril. L’inauguration s’est déroulée dans les rues de Mons, le 24 janvier. Des événements culturels en tout genre seront à l’affiche jusqu’à la fin de l’année.

Une exposition de Van Gogh ouvre le bal

mons2015-480x233

La ville va sûrement accueillir de nombreux visiteurs cette année pour venir assister à ces festivités. En outre, les adeptes de l’art y sont déjà. La toute première exposition qui a ouvert le bal s’intitule Van Gogh au Borinage, la naissance d’un artiste. Des œuvres de jeunesse et des dessins du grand peintre sont exposés au musée des beaux arts de Mons depuis le 25 janvier jusqu’au 17 mai. Il n’est donc pas encore trop tard pour contempler ces lettres originales. Le week-end dernier, La Maison du Design a fait peau neuve lors de leur portes ouvertes week-end. D’autant plus que l’exposition a été spécialement adaptée pour le public non-voyants.

Ouverture de cinq nouveaux musées

0047

Une somme colossale de 70 millions d’euros sera dédiée à l’ouverture de nouveaux musées ainsi qu’à la rénovation de certains bâtiments. Ils ouvriront leurs portes à partir du début avril, parmi lequel Silex’s avec les silex néolithiques de Spiennes, le musée du Doudou qui tire son nom de la semaine annuelle de festivités pendant laquelle Saint-Georges affronte le dragon et le Mons mémorial museum qui sera intégré dans un bâtiment industriel. Pour la machine à eau, 3000 mètres carrés seront consacrés à l’histoire des guerres mondiales.

Le Beffroi, fermé depuis une trentaine d’années sera bientôt rendu au public tandis que l’ancienne chapelle de l’Artothèque sera rénovée. Cette dernière rassemblera toutes les réserves des musées sous forme de 60 000 pièces numérisées, permettant au visiteur de s’immerger via la 3D ou les tablettes tactiles. Il s’agit donc d’un musée connecté. Bref, encore de très bonnes raisons de jouer les touristes en Belgique cette année.